samedi 18 janvier 2014

Nous sommes deux bouches sur le même visage.

Le temps s’est désaccordé, il longe la muraille de l’éternité. J’entends l’écho de ta voix sur le versant qui me fait face. Retentit encore à mes oreilles, l’interjection gouleyante qui faisait briller tes yeux plus que d’ordinaire : « Vamos a la playa… el sol, el mar, et nous ! ». Quelques bribes de sourire s’épellent, les yeux brûlants comme des chandelles de Noël, et puis nos mains entrelacées sont devenues les véritables chaînes de nos cœurs.   Notre course inachevée ressemble à l’écriture qui... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 10:18 - Commentaires [16] - Permalien [#]

vendredi 17 janvier 2014

La corolle des cœurs humides.

L’encrier est ouvert. Un papillon se pose sur la plume. Notre jour écrit l’importance qu’il y a à se taire. Une fleur s’enlise dans la joie à venir. Je suis couvert de sang comme l’amour du premier jour. Le trouble du passé est encore devant nous. Nous respirons l’air aux pieds des labours. De longues tranchées silencieuses traversent nos gorges ouvertes. L’espace se décachette comme une blessure. La mémoire est furieuse. Elle a perdu sa notice. Hier s’étouffe comme un feu sans oxygène. Sans doute avons-nous trop brouté à la fumée... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 16 janvier 2014

Je ne vieillis plus, j'apprends ! Je m’anticipe dans les bourrelets de la soif qui me précède.
Posté par lacollineauxciga à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 16 janvier 2014

Tu es là toute entière.

Le mot ne pense pas, il indique. Toute une phrase ne peut porter en son sein la complexité d’une pensée. Le vrai code est dans le son qui retentit de l’alphabet que l’on occupe avec intensité. Je pourrais t’écrire des milliers de pages sans que tu puisses en deviner l’exacte signification. Je formule l’essentiel de ma pensée avec le plumeau que je trempe dans le ruisseau de mon existence. J’extirpe de mon cœur le silence qu’il contient depuis ton départ. Je n’ai d’autre outil que l’émotion déferlante à l’intérieur de mon sang. Te dire... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 janvier 2014

Ma plume est un abysse.

Bâtard des lumières blanches, mon esprit assaisonné de noir pourlèche les flots perdus des bavardages anciens. Je travaille à l’impossible dénouement des nœuds de l’air. Des fragments de vie ébauchent l’entêtement du néant. Insecte aux ailes trouées par l’acide de l’absence, je vole sur la rambarde de la nécessité. Des mouches aux yeux de vipères me chassent et me poursuivent. Donne-moi tes cendres, je serai la pluie qui s’infiltre à la terre. Je sauterai de flaque en flaque sous tes paupières. Je dévisagerai l’ennui où tu te caches.... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 14 janvier 2014

Mes paupières sont un hamac sans fil.

Le jour sans futur s’installe au milieu des champs. Les coquelicots affrontent la durée. Le blé ondule et les arbres plient tranquillement. Plus rien ne se prolonge au-delà de ce que nous sommes : un peu de magnificence entre les doigts d’une nature morte. Nous naviguons dans le souvenir comme des bateaux démâtés, comme des ivrognes à l’intérieur de leur bouteille, comme des enfants cauchemardent une fête sans cotillons. Nous assisterons la perte brûlante avec des berceuses fidèles, avec de l’eau et des ficelles de laine. Nous... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 13 janvier 2014

De relent en relent.

Mes sens reçoivent des messages que la pensée a bien du mal à traduire. Ma réflexion collabore à la restriction de l’idée que je me fais des choses et des objets. Toi, devenue hologramme parmi les hologrammes, tu respires directement dans mon sang. Tu es l’irréfléchi qui cogne contre la paroi écervelée de mon être. Je suis réduis à aimer ce qui me procure du bien alors que j’éprouve des sentiments antipathiques vis-à-vis de moi-même. De multiples dualités me confrontent à l’expérience de vivre et je veux cependant accorder davantage... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 12 janvier 2014

Le silence ne sera plus seul.

Je racle le fond de ma mémoire et c’est à peine si j’entrevois la Montagnette où nous avons grandi. Nos cœurs s’allument dans la matière sédimentaire, puis s’échappent, légers. Il pleut des hallebardes au pays des unissons. Le vent effiloche la tristesse vieillie. Un reste de toile échouée essuie doucement le souffle liquide qui l’agite. Je te cherche dans l’alphabet défiguré par le givre. Nos yeux roulent sous d’épais brouillards froissés par les glaciers éternels. J’utilise les mots comme un alpiniste se crochète à l’altitude des... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 11 janvier 2014

Demain, dès l’aube…

Tous les mots sont couchés dans le mirage du silence qui fait la gueule. Le corps gorgé de soleil, le corps en chasse à l’intrus. J’entends bouger le fantôme furtif à l’intérieur de mes veines. Le jour rouge est percé par l’étranger qui navigue dans ma chair. L’eau déborde à mon insu. Un autre moi-même se profile comme une gangrène vieille de mille ans. Des pans entiers de tourbes et de lumière explosent dans l’unité de mon être.  Chaque morceau de désir accentue les plaies existantes. L’épurement de la purulence doit connaître... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 10 janvier 2014

Simone de Beauvoir

« Incapable de s’accomplir dans la solitude, l’homme dans ses rapports avec ses semblables est sans cesse en danger : sa vie est une entreprise difficile dont la réussite n’est jamais assurée. » - Extrait de : Le Deuxième Sexe   « Entre deux individus, l’harmonie n’est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir. » - Extrait de : La Force de l'âge    « L’humanité préfère à la vie des raisons de vivre. » - Extrait de : Le deuxième sexe
Posté par lacollineauxciga à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]