vendredi 22 mars 2013

« Ni subir, ni nuire, ni périr ».

La souffrance de la rupture est le seul moyen de sa connaissance malgré son inutilité. La tristesse est inutile et c’est parce qu’elle est inutile qu’elle nous renseigne sur nous-mêmes. A cet instant, je ne peux m’empêcher de penser que tout à son revers et son opposition. Je ne suis qu’un artisan de l’écriture, j’écris au maillet, je me frotte à la pierre que je ponce et burine. J’attends le moment surréaliste où elle me laisse entrevoir l’hirondelle blottie dans son cœur. Je ne sais rien d’autre que ce doute permanent limant et... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:12 - Commentaires [4] - Permalien [#]

jeudi 21 mars 2013

L’amour nous perd, l’amour nous gagne.

Et puis, il y a cet absurde élan par lequel on redevient instantanément celui que l’on fût. En un éclair, les lèvres se gercent et le regard pâlit. Une lanterne passe par-dessus les ombres, le chemin s’éclaire brièvement puis disparaît à nouveau dans la pénombre. J’ai revu la chaussée que nous empruntions pour aller au collège. Les peupliers en bordure ressemblent aujourd’hui à des allumettes brûlées. Ta voix court encore sur cette route sans que je ne puisse l’attraper.   J’ai rasé de prés notre histoire comme une ombre... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 20 mars 2013

Butoh Dance Performance in Japan (Imre Thormann)
Posté par lacollineauxciga à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 20 mars 2013

« Il n’y a pas d’amour heureux ».

La joie désinfecte la tristesse pour que l’amour puisse convoler en juste noce. La tendresse un peu grippée s’allège des oedèmes de l’ordinaire. On ne peut pas aimer sans aimer l’existence, ou le contraire. Tu as disparue dans la sève du vide, mais avec mon cœur, je te préserve dans la chair du monde et dans sa voilure humaine. Ton corps a disparu parmi les jours qui s’avancent, rien n’est plus léger qu’une aube où se réveille la clarté. Rien ne saurait déjouer davantage le réel autrement qu’un souvenir toujours neuf. Nos vies... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 20 mars 2013

Une sieste de délestage.

Que me reste-t-il de toi ? Des images, des chiffons de pensées, des mots floqués sur les murs de notre maison d’enfance. L’absence n’existe que parce tu as été. Encore plus loin, des vagues frappent les remparts des falaises d’embruns et l’espoir se noie dans l’écume. La mort nettoie tout ce qu’elle ne brise pas. Nos souffles sont restés dans l’abandon comme une promesse.   Je me rappelle cet émerveillement dans la lueur de ton regard et les larmes de détresse qui venaient parfois le recouvrir : petites larmes... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 19 mars 2013

La lune dort dans mon ventre.

Aimer, c’est la pauvreté de soi qui cherche dans l’autre, l’étoile qu’il a cru un jour posséder. Aimer, c’est souffrir dans la joie de l’autre, c’est se déraciner pour fleurir dans un jardin qu’il nous reste à découvrir. Le temps ne passe pas, ne passe plus. Tu entres dans mes fractures et un gribouillis de lune dort dans mon ventre.   Une émotion naît et je suis vieux de la grâce du monde. J’accoste l'ombre qui vérifie la lumière mais je reste prisonnier de l'eau qui me traverse. Parole d’escaliers, je descends tes... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 18 mars 2013

Nos fêtes sont des improvisations.

Nous serons autre, d’un ailleurs qui n’appartient à rien. Parce que nous sommes des chairs composées d’autres que nous-mêmes. Parce que nous poursuivrons la déchéance dans son désastre fulminant et resplendissant. Le héros de soi sature devant le dérisoire. Nous périrons dans l’innovation et ressusciterons comme des candélabres destinés à accueillir des bougies ruisselant d’un feu nouveau. Nos fêtes sont des improvisations. Nous nous subjuguons d’abord, pour mieux nous renverser ensuite dans l'esquille lumineuse qui nous conduit aux... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 13:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 mars 2013

Le ciel est un ravin.

Il y a le mot « éternité » pour construire des lassos. Il y a le verbe « désaltérer » pour reconnaître la soif. Et puis, il y a l’acte pour inventer de nouveaux verbes. L’éclat du monde se reformule dans toutes les brumes.   Nous serons seuls, mais remplis de l’autre. La lumière qui ne ternit pas contredit la nuit dans laquelle tu as voulu plonger. Toutes lampes éteintes, une musique transparente défonce l’onde. Le blanc aveuglant assagit toutes les foudres. Une seule étincelle suffit à enflammer le... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 15:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 16 mars 2013

Les grumeaux d’air sont des bateaux.

A califourchon sur le visage du cœur. Chaque jardin est une boucle. Chaque banc raconte une histoire. Ta bouche comme du sucre, tes yeux, des secrets, et le vent qui caresse le seuil des nuages où tu t’es cachée.   De ce que j’étais à l’instant précédent, il s’ensuit l’eau qui court dans la mangeoire du temps. Ton visage comme une rive. Et cette rive flottante aux abords du jour qui se lève. Tout mon passé s’ennuie à tes côtés. La grande voile des brumes épaisses enveloppe le manque. Un grand nœud serre nos cœurs... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 mars 2013

Tu es assise sur mon ombre.

Le transitoire est ici comme un guide entre les lamelles du vide. Il s’habille du prisme des clartés à têtes chercheuses, à têtes explosives. Il fouille et il creuse. C’est un chasseur de choix, un débusqueur de préférences traquant ce qui de la vie se détermine spontanément.  Parfois, le mal-être simplifie le jour dans sa plus simple expression, il devient une lueur incommensurable dans mon dedans. Je me rends bien compte que je ne suis qu’un tout et son contraire selon les circonstances. Je me défige de ce que je suis et... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]