mercredi 12 mars 2014

Blog en pause Si vous souhaitez continuer votre lecture, Je vous convie à basculer, ICI
Posté par lacollineauxciga à 00:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 11 mars 2014

Je rentre chez moi, sur la colline.

Un espoir partagé à l’unisson des branches et du vent nous laisse supposer que la durée existe jusqu’à ce nos âmes la tarisse. Je connais des moments fugitifs où la vie semble moins aléatoire. Je les ai touchés lorsque mes prières, mes rêves et la réalité se sont synchronisés. A vrai dire, je crois que la valeur d’un amour dépasse de beaucoup l’espoir que l’on s’en fait. La foi incrémentée dans le cœur est une réponse à nos prières. Le hasard se joue des coïncidences lorsqu’il détermine nos actes. Je ne suis pas grand-chose, fumée... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:27 - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 10 mars 2014

Porte ton cœur tout en haut de la falaise.

Nombreux sont les renoncements que le rêve a transformés. Est-ce bien moi qui poursuis le chemin frayé dans l’absence ou bien est-ce seulement ma pensée défroquée qui longe cette forêt devenue un désert ?  Nous ne sommes qu’un bruit qui court. La multitude est une bonne cachette. Que serait le « je » sans la correspondance du « nous » ? Dans le miroir de l’eau se cache le trouble reflet d’une blancheur sans écho. Tes cendres pour seules preuves de vie, je me relis sans me reconnaître. L’ombre de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 8 mars 2014

Devenir, c’est avoir été.

Tout est invisible pour mes sens. Je me construis dans la lumière qui agonise. Dehors, c’est ici et maintenant. Mon chagrin sculpte les osselets de la mémoire, des os s’entrechoquent dans un épais brouillard. Le grand chapelet de tes sourires s’éteint sous mes doigts. Mon refuge ressemble à la dispersion de tes cendres. Incertain de moi-même, j’habite un temps la porte qui nous sépare. Ma raison a longtemps traficoté avec les faussaires de la perte, étayant le moindre recoin d’abstinence. Le souffle interrompu n’a rien d’une... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 7 mars 2014

Tout toi est resté en moi.

Tout a changé, tout est pareil. Le temps écoulé a filtré nos voix et nos cœurs. Rien de ce qui a été ne demeure intact. La mémoire, elle-même, ne conserve que des bribes de souvenir. Elle s’use comme l’eau incessante de la rivière qui traverse la terre avant de rejoindre le nuage redistribuant la pluie. Des poussières de lune comme des flocons lumineux ensemencent la nuit d’une multitude de gouttes jaunes. Sommes-nous encore loin des racines de nos cœurs ? Ma conscience se dissipe, mon corps s’évanouit peu à peu dans le grand... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 6 mars 2014

L’heure de quitter le calendrier.

- « Il faut faire avec ce que l’on a reçu », me disais-tu, « il faut faire avec ce que l’on est. Il n’existe pas d’alternative, il n’y a pas d’autre chemin que celui qui nous conduit au fond de nous-mêmes. » À quoi je répondais, candide : « Oui mais, si on reçoit de la bonté et de la tendresse, l’existence ne peut être totalement désastreuse. » - « On reçoit le meilleur comme le pire », m’avais-tu répondu, « le meilleur nous laisse exempt de toute fioriture et le pire nous expatrie... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 5 mars 2014

Tout devient stone.

Ta rupture avec la vie immerge au-dessus de ma langue. Ce qui nous précède ressemble aux jours sans lendemain que je dépose sous les bûches du chagrin. J’ai l’armoirie du désastre entre mes côtes et elle pèse le poids d’une lumière fanée. L’ignorance n’arbitre rien ni du délai, ni de la patience. Elle s’active dans le paraître de mon âme vidée de son contenu. Le choix est réduit à un simple hoquet qui me fait sursauter. Il n’y a aucun courage à avancer malgré la tornade. L’immobilité se désintègre dans l’absence. Ma mémoire est une... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 4 mars 2014

Les scaphandres des mots.

Louis, mon petit fils, le petit dernier, sourit sur la page. Ses yeux portent la lumière que j’avais perdue sous la poitrine du désespoir. Le dernier grain d’amour craque et se disloque, une page nouvelle vient de naître. Tout recommence, et je suis perdu. Qui pourrais-je être plus loin que moi-même ? Plus je t’aime, moins j’ai le cœur lourd, et plus le monde devient un jardin fréquentable. Entre hier et maintenant, qu’ai-je oublié ? Demain, je retournerai sur le chemin qui mène à la colline. La tristesse démuselée, j’irai... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 3 mars 2014

Tous les casiers de mon cœur sont tombés.

Le silence est le berceau du monde. Il affranchit la route du temps. Toute la vie meurt dans son infini. Les ruisseaux de la conscience méditent sur les berges de la lumière. L’amour absolu est désappointé par le vide, la fusion est aérienne. Elle subjugue l’instant de l’union et lui confère le sceau de l’infini. Le vide n’est autre chose que l’énergie suprême. La vie n’a d’ordre que lorsqu’on ne la pense pas. Il est impossible de se désencanailler de l’air qui nous est indispensable. Je te respire aux rives de ton dernier voyage... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 2 mars 2014

Les heures enfuies.

La source ne tarit pas. L’eau brûle nos figures. Le feu est un bouquet du premier jour. Un sentier de mouchoirs borde le Mistral qui nous pousse dans le dos. Salves d’air en remous, tourbillons remontant nos narines.  Il fallait creuser dans l’ombre longeant le mur. Alors, j’ai ramassé des pierres et des glycines. Un peu de lierre dans la buée des choses sans nom. Nos empreintes se touchent, ta voix est une croche dans mon soupir. Nos terres regorgent d’amour et le ciel à l’unisson nous accompagne de ses mélodies hors nature.... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]