mardi 4 mars 2014

Les scaphandres des mots.

Louis, mon petit fils, le petit dernier, sourit sur la page. Ses yeux portent la lumière que j’avais perdue sous la poitrine du désespoir. Le dernier grain d’amour craque et se disloque, une page nouvelle vient de naître. Tout recommence, et je suis perdu. Qui pourrais-je être plus loin que moi-même ? Plus je t’aime, moins j’ai le cœur lourd, et plus le monde devient un jardin fréquentable. Entre hier et maintenant, qu’ai-je oublié ? Demain, je retournerai sur le chemin qui mène à la colline. La tristesse démuselée, j’irai... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]