samedi 22 février 2014

Tu n’entends pas mes rêves.

Nos amours n’en sont pas, elles sont d’indéfinissables latences. Elles cintrent le chaos dans son expression humaine. La seule idée que je peux m’en faire est surréaliste. Je suis un condensé d’apocalypse. Je suis l’exception inutile que l’univers pressent. Je te reconnais dans la fine coulure de lueur qui perce ma mémoire. Ne sommes-nous pas des Cro-magnon de l’amour, des fossiles de l’Histoire ? Ne sommes-nous pas un concours de circonstances, un consensus d’éphémères facultatifs, un refrain compulsif, une musique où les notes... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]