samedi 15 février 2014

Il n’y a nul répit à l’amour.

Avec le temps, les coups sont devenus des orbes dépeuplés. Pour espérer te rejoindre, je reviens de l’escarpement de nos premières syllabes. Celles qui semblaient un cri jaillissant de l’alphabet morse. A présent, il faut se livrer nu, désencombré des trajets collectifs où se résume le monde. Il n’est plus temps d’effeuiller les fagots de notre amour. De toute façon, nous émargerons de ce fragment de gravier resté dans notre cœur. C’est une poussière chargée des diamants de la terre. Et puis, nous nous retrouverons toujours dans la... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]