" Nous vivons fragmentés.

Nous sommes un personnage au bureau, un autre dans notre foyer ; nous parlons de démocratie et sommes autocrates en notre cœur ; nous parlons d'aimer le voisin que nous tuons pas notre esprit compétitif ; une partie de nous-même travaille, regarde, agit indépendamment de l'autre.

Êtes-vous conscient de la fragmentation de vos existences ?

Est-il possible à un cerveau qui a mis en pièces la structure de sa pensée de percevoir le champ total de la conscience ? "