mardi 4 février 2014

J’ai faim de lampes allumées.

Je te survis en dehors du deuil exigu des larmes. Mon sanglot est un ballon flottant près des nuages. Posées un temps sur la fontaine, les hirondelles se sont transformées en briques poussiéreuses. Le blanc sépare la parole de sa détresse. Nous avons bordé la joie effroyable du désastre. Et maintenant l’orage de la nuit ourle jusqu’au bout de la clarté. Nous nous sommes rassemblés dans l’étincelle effilant les angles morts que le silence retient dans sa bouche. Nos cœurs s’y abandonnent. L’ardeur est apatride.  Le jour... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]