lundi 27 janvier 2014

Tout ne se dit pas.

La rupture d’un lien affectif se traduit souvent par un conflit de la conscience. Les désaccords avec la réalité préfèrent se dissimuler plutôt que de se livrer. Cependant, je n’aurais pu me présenter à la mort sans avoir préalablement démaillé cette toile sensuelle dans laquelle je suis empêtré. Je crois toujours que pour mourir heureux, il faut pouvoir partir léger et consentant. C’est absurde cette idée de bonheur. Mais, elle me poursuit jusqu’au seuil de tolérance. Plutôt que de bonheur, je devrais parler d’émancipation ou de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]