dimanche 26 janvier 2014

Les mots sont sortis de la plaie.

Encore des frissons de lune, encore des susurrements de la tornade qui a ravagé le noir dans lequel tu t’es blottie. Une tristesse infiniment longue, infiniment tenace prolonge le poids du vide. Le poison du présent est un lait noir, caillé, où s’étiole l’espérance vive. Il ne reste qu’une strophe dénudée sur l’autel du silence. Et puis, un nuage de myrtilles dans lequel je m’assoupis chaque nuit.  La terre est froide comme une cendre insensible. Dans la chapelle des orages muets brûle encore un cierge tenu par les larmes. Le... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]