mercredi 15 janvier 2014

Ma plume est un abysse.

Bâtard des lumières blanches, mon esprit assaisonné de noir pourlèche les flots perdus des bavardages anciens. Je travaille à l’impossible dénouement des nœuds de l’air. Des fragments de vie ébauchent l’entêtement du néant. Insecte aux ailes trouées par l’acide de l’absence, je vole sur la rambarde de la nécessité. Des mouches aux yeux de vipères me chassent et me poursuivent. Donne-moi tes cendres, je serai la pluie qui s’infiltre à la terre. Je sauterai de flaque en flaque sous tes paupières. Je dévisagerai l’ennui où tu te caches.... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]