mercredi 8 janvier 2014

La lumière tombe d’en haut.

Tu n’es plus morte. L’au-delà demande trop de sacrifice. L’inconnu conserve ses questions sifflantes. Quelquefois oppressantes. La mort est un pont suspendu que rien n’attache aux berges voisines. Elle aère l’existence. C’est un verbe sombre, un écho nocturne diffusé dans le berceau des énergies déstructurées. Notre communion prend la forme d’une île déserte qui cohabite avec l’odeur du silence. Des milliers d’abeilles se sont regroupées sur les fleurs coupées par la moissonneuse des histoires courtes. Les battements d’ailes... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]