dimanche 15 décembre 2013

L’abondance du manque.

L’amour que tu m’as donné est maintenant trop haut pour que je puisse y accéder. Alors, je continue à marcher seul sur les sentiers de la garrigue. Pieds nus, je glisse mes talons sur nos empreintes sèches. Mon cœur construit des petits ponts par ci par là. Ainsi, je peux fouler la terre oblique que nous avions parcourue les jours où la plénitude semblait être un rendez-vous.  Depuis ton départ, nos marches s’achèvent sur l’horizon en pointillés où mon cœur pratique de la contrebande. Canaille, Il persiste à déjouer l’oubli en... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]