lundi 21 octobre 2013

Une torche dans la main.

Un peu de bruit passe furtivement et laisse une traînée de fumée blanche au cœur du noir souverain. Quelques gouttes de salive glissent entre les doigts râpeux des circonstances inadaptées. Je n’ai plus de corps solide qui ne soit à la portée des cris refermés. Aucun autre raccourci ne peut jaillir de cette fosse d’isolement. Je macère comme la parole dans son corset de tendresse défectueuse.  Je suis si proche de l’oubli que le vent me traverse comme une impétueuse rafale de grêles. Je me désintègre à la vapeur chaude comme une... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]