samedi 19 octobre 2013

Ne renais pas trop loin, tu nous manquerais.

Je suis l’être fictif auquel la réalité donne son ampleur Fil de poussière sur le miroir des turbulences, j’imagine la lumière, Royaume de poudre de joie au labyrinthe des fumées noires, Une source invisible dessine d’obscures évidences. Je défibre le vide tissé sur le bord de mes songes, Je vis de l’acte immobile caché au fond de mes tiroirs. Derrière le vent, l’haleine solaire brise les chaînes Des langueurs forestières où s’endort la lune. Visage anonyme, peut-être le mien, fondu dans le vert Des boucles de voies où... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 18:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 19 octobre 2013

L’ignorance est un avortement sans douleur.

Ce qui me guide vers toi est une énigme. Ta voix mourante hante de toutes parts mon être. Sans doute, ton départ a bâti à l’intérieur de ma chair un château et ses remparts. Une île perdue où s’empilent les fleurs et les regrets. Et, seul en mon royaume, je me meurs dans le bruissement de la phrase muette. L’isolement provoque l’étêtement de mes sens exaltés. Le passé est derrière cette porte fermée à double tour et cependant il la transperce de son éclat lumineux. Une porte est immobile. Le souvenir ne l’est pas. C’est la décrue. ... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]