vendredi 11 octobre 2013

Nu, je suis nu.

Qu’y a-t-il derrière l’horizon ? Une nappe blanche recouvre la nudité de mes songes. J’ai le cœur planté comme un gyrophare sur l’étendue indéfinie. Je ne vois pas, je n’y vois rien. Devant, derrière, c’est pareil. Tu occupes les manches de mes frissons. Des fourmis grimpent dans mon crâne, j’entends leurs pattes résonner dans mes tempes. Des mouettes glissent sur des taches d’huile. Il n’y a rien dans l’escarpin du jour, rien dans la nuit qui vient. Furieuse, la mer est une avalanche permanente. Des vagues et des vagues touchent... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 00:39 - Commentaires [4] - Permalien [#]