lundi 7 octobre 2013

Mon cœur est un doigt tendu. Il te désigne.

Chaque fois que je redonne corps à ta présence, je réinvente en même temps la charge d’émotions inséparable à l’image que je conserve de toi.  Et, je suis contraint de réconcilier le temps en une seule histoire. Parce qu’ici, le temps est claustrophobe. Il se répète dans l’étouffement qui le caractérise. Il pioche dans l’espace l’abandon qu’il réitère après chaque rupture.  Je ne veux pas faire l’économie du gaspillage. Je ne veux pas voir les traits abstraits des intervalles qui sucent la vie pour l’amener à la nuit noire.... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]