dimanche 6 octobre 2013

Olympia Alberti.

« Je vous regarde, mon amour, et il me semble que j’apprends à naître, que des regards viennent au bout de mes doigts, de ma respiration, que ma peau se dilate de la lumière d’aimer, que du ciel agrandit mon regard de plus de bleu et que je vais me dissoudre de cette porosité qui me fait l’être comme une seule traversée. Comment m’étonner de la tourterelle qui s’ébroue dans ma gorge, de mon cœur qui s’affole et bat des ailes dans une cage si étroite pour contenir et embrasser tant d’éblouissement ? Ce qui me prend et... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 6 octobre 2013

Nos cœurs sont des nids d’étoiles.

Je suis le dernier de nous deux à serrer la poitrine de la mort dans mes bras. Je suis seul à longer les pointes saillantes qui entourent ta silhouette devenue la bogue d’une châtaigne. Chaque serment accordé à la vie augmente la détresse silencieuse dans les mailles de nos cœurs épuisés. Chaque promesse d’amour béatifie le manque que nous avons ressenti. Derrière nous, les pinèdes ont laissé place à des incendies. Nos berceaux ne sont plus que des cendres éparpillées par le Mistral.  L’amour ne sait pas adhérer au vide. Il... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]