mardi 24 septembre 2013

Nous sommes des êtres d’amour au-delà du souvenir.

Nous sommes les seuls témoins de nos rêves. Dans cette faille où la vie recule sans bruit, l’écriture est une corde effilochée où le simple accro du vide peut devenir la décharge définitive. L’ignorance maligne accroît l’espace que nous avons investi. Nos cœurs sont des chimies incompréhensibles qui secrètent la révolte des souffles. L’heure interminable épouse l’éternité qui se rapproche de nous peu à peu. Et dans l’asphyxie totale d’une apesanteur troublante, notre marche participe encore à l’ébauche de l’infini.  Le jour où... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]