lundi 23 septembre 2013

Notre désir reste intransigeant.

Dans cet éphémère de transitions fluettes, mon regard ne sait plus se porter sur les mots. Il transfigure ce que l’œil convoite. Il rehausse l’orthographe de mes sens. Je dors dans l’haleine de l’obscurité, dans le ruisseau submergé par l’écume de l’air jauni. Un morceau de cristal incandescent file entre les doigts épais de la connaissance. J’ai bêché la peau ivre d’un silence qui me rendait ta voix. Mais, tout est si bref sur ce chemin de pierre sèche. Des landes sablonneuses entourent le grain sans racine et la matière se dissipe à... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]