samedi 21 septembre 2013

Demain, nous serons semblables à l’éternité.

Duo sans toi, duo sans morsure, je t’aime sous la souche des mots, sous la souche des peaux. Frileuse solitude de ta vie incrustée à la mienne. Je porte la voix comme une houle transforme les vagues rugissantes en de simples gouttes de pluie. Je suis revenu chercher ton cœur sous la voûte triste où se libère l’écho d’une cloche funeste, alors que pas un seul instant tu n’as quitté les frissons qui accompagnent mes rêves.  Entends-tu le cri toujours vierge que le vent transporte par-delà la balustrade de la voix ? Nous nous... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]