vendredi 20 septembre 2013

L'affirmation progressive.

Je ne veille plus les mots qui accompagnent ton image Le temps brade ses oripeaux sur des places désertes Un maigre feu ripaille avec les flammes de mon cœur Etranger à ma tristesse, je recouds les lèvres du néant L’amour retourné n’est plus le lieu du je conquérant Le sable s’épuise dans le tamis de l’inépuisable inconnu Nous sommes deux et l’arbre nous domine Nous sommes seuls d’entre toutes les circonvolutions Ta bouche délivre l’aubade faîte aux lumières Ton souffle sème la vie dans la mort Et nous allons sur des chemins... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 septembre 2013

Je dors dans les bras de la tentation.

Deux seins de marbre croisent deux saints de glace. Il givre des heures sans chapeau, des horizons sans ligne tracée d’avance. Et nos cœurs fredonnent l’hymne à la joie avant de disparaître. Nos mains se plient comme des gants usés, nos lèvres broussent comme une gelée matinale se transforme en gélatine. Nous convolons à l’intérieur d’un paradis blanc et nous nous perdons dans le regard du monde. Si nous devions renaître à cet instant, nous serions déjà éreintés par le chahut de nos ombres éphémères. Tout passe, file et s’effile et... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 06:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]