jeudi 5 septembre 2013

Une vie en tout lieu.

L’existence est mécréante lorsqu’elle atrophie nos membres et nous laisse sans défense face à la violence du monde. Nous sommes dépourvus d’autorité sur cette façade au destin pugnace. Toute l’eau qui court devant nos pieds dévale comme un bolide sans passager. La nuit dilue le cri de la mer. Des poissons aveugles nagent entre deux eaux. Et le bruit des vagues prolonge les frissons nocturnes qui se répandent jusqu’aux rochers. Le blé de nos paroles se frictionne sous la meule des ans et nous nous partageons comme du pain sous la dent... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 08:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]