jeudi 31 mai 2012

L'imposture.

Un séisme a ouvert la terre. Quelque chose s’est creusée ici, sur cette faille déjà vivante, sur ce terrain libre de tout accès. Quelque chose qui étrangement délivre la parole, lui confère un sens en dehors de toute cohérence. C’est dans le rythme improvisé de la lueur qui suit le réveil que tu m’interroges et m’interpelles sans relâche. L’amour n’aurait-il donc qu’une seule voix. Une unique parole ? Longtemps rasant la terre, j’ai éraflé la frontière de l’inconnu. J’ai essayé de te survivre loyalement dans la lucidité et la... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 29 mai 2012

Plus loin que le silence.

On ne dit rien. Il n’y a rien à dire. Une bouchée d’immédiat sur si peu d’horizon. Tout est rétréci dans ce monde de rescapés. Le cœur masqué, les yeux voilés, l’aube raconte sa dernière histoire. Sur le dos du vent s’en vont les baisers imbibés de déserts moites. Il est l’heure de repeupler la solitude de mille feux, de mille ogives bavardes. Nos voix sous la roche burinent et burinent encore. Les vagues ont compris le silence qui s’enroule au loin dans les meules de foin. La mer porte en son ventre le royaume des aveugles. On ne... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 10:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 24 mai 2012

Un éclair dans la disparition.

Nous sommes le passé du temps que nous avons cru bâtir. A l’intérieur du miroir, l’éponge a séché toute réécriture et la porte rongée de notre labyrinthe s’est refermée, conservant à l’abri des vents une pointe d’infini incolore. Quelques instants saisissables prolongent l’ombre de ce que nous sommes dans un tourbillon de gris où une forme de décomposition nous guette. Cette nuit, mon sommeil a branlé comme une cymbale d’acier dans un abîme illimité, et le rêve que je faisais m’a projeté sur les créneaux du vide. Une eau de feu a... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 mai 2012

Merleau-Ponty

« Le langage réalise, en brisant le silence, ce que le silence voulait et n'altérait pas. »
Posté par lacollineauxciga à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 mai 2012

L'air boit les grumeaux.

Je te fais désormais éclore dans l’air que je respire. Plus de cordées sans ivresse, des muselières blafardes chantent le gouffre refermé. Tu as disparu de l’ombre liquoreuse du chagrin. Des feux en bouilli sous les étoiles lancent leurs dernières flammes. Tout sonne faux sur la lime des heures anciennes. Tu as déclôturé les remparts de la nuit où les murmures bercent le noir silence du sommeil. Ton visage de bonne aventure a laissé derrière lui des champs entiers de tournesols crispés comme des cadavres d'arbres rompus après une... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 21 mai 2012

L'abstinence.

La cicatrisation viendra comme un baiser de la rencontre des fragments qui jonchent notre histoire. Sans toi, l’ivresse est rompue, l’enthousiasme s’est désaxé de ses ressorts, et le tremplin renvoie toujours derrière. Nous tenions pourtant nos rires et nos joies entre nos mains. Nous étions le reflet d’un rêve, une calotte imprimée de fleurs frappant sur nos joues bien roses. Mais, voici un destin trichant la couverture de nos espoirs. Sans doute ce levain était-il inscrit dans l’heure tourbillonnante de la fatalité. Celle qui n’a... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 19 mai 2012

L'heure donne et reprend.

Dans ton désir muet, ma voix ardente se fige. Ton cœur a déplacé le mien. Toute la beauté est une illusion, un leurre indispensable. Ce qui nous a unis et ce qui nous a séparés tient dans la main d’une joie, dans le filtre troué d’un sablier de sang. Jusqu’à en souffrir. Jusqu’à faire blêmir l’heure rejetée de la pendule. Je te retrouve dans une douceur amortie d’un repos. J’ai traversé la mer et me trouve sur la même berge qu’avant mon départ. Je voudrais habiter la détresse qui illumine l’espérance. Je voudrais m’incarner dans le... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 19:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]
jeudi 17 mai 2012

Libres de nos défaillances et de nos vulnérabilités.

Mais la résignation vient seulement lorsque les apparences occupent pleinement l'espace de nos regards. Parce que le sujet de l’étonnement parodie l’excellence de notre dialogue. Il lui attribue les habits et les décors de sa mise en scène.    L’amour cherche désespérément à se délivrer de ses illusions. Mon cœur doit reconquérir le monde sans toi. Amour vainqueur, amour despote, ton visage plaide en faveur d’une absence précieuse. Je suis emporté par l’élan égoïste de ma manifestation à te pénétrer l’âme comme une... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 16 mai 2012

Je te porte en moi.

Qui sait si en ce moment même, tu ne lis pas au travers de mon âme. Je t’ai perdu en aimant. En un instant, ma lumière intérieure s’est volatilisée dans une décharge d’étincelles, puis elle s’est liquéfiée dans la suie noire que le vent emporte.     Je suis le berceau du rêve qui me berce. Je te porte en moi comme une enfance devenue adulte trop vite, comme une goutte d’espoir devenue sèche aussitôt la chute. Une frange de l’aube tombe dans mon gosier. Je ne peux plus te demander un baiser pour la nuit. J’ai rêvé... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 19:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 15 mai 2012

Je suis décalotté de l'ombre éteinte.

Le désir meurtri marche d’un pas fébrile. Le sol disparaît sous le pas. Quelque chose s’enfonce dans l’air qui caresse la peau. J’ai encore soif, la main ouverte comme un œil vorace. Je compte la monnaie restante. La douceur qui nous survole donne créance à la beauté qui s’alite dans l’infini. L’espérance d’en finir avec la lourde chaîne qui me retient sous des eaux troubles entretient la fumée qui me plonge dans tes bras. Un seul espoir tient debout, c’est celui qui nous dépasse. Je veux croire à cette grandeur folle où se déploie la... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]