dimanche 31 mai 2009

→ 41 - Cette fuite sans guide.

A ta main, l’heure pleine qu’il faut débroussailler, élaguer, tailler, afin de tracer un chemin. Derrière la broussaille, un miroir, et derrière le miroir la symbolique qui assiste l’image ; le reflet d’un intime profond qui ne sait parler qu’avec les mains, qu’avec les gestes de l’écho dépourvu de paroles : un théâtre d’ombres s’agitant sur la façade du réel. Ce pincement où meurt l’aurore comme un cyclone qui n’a plus d’air. Où la vie va éclore que rien n’habite encore et qui dit viens, c’est par ici que les mains se... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 30 mai 2009

Gaston BACHELARD

« La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. »                              - La psychanalyse du feu (Chapitre 2) -
Posté par lacollineauxciga à 16:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 30 mai 2009

→ 40 - L’imprévisible, résolument.

Je suis le vent ou bien je suis la friction de l’air. Je suis le désarroi et la joie immédiate. Les mélopées ne manquent pas pour flatter l’heure bruyante. Chasser l’exil revient à évanouir la trace de mes vagabondages orientés à la désorientation prolongée des abîmes. Je ne saurai dire combien il faut de sacrilèges pour que l’on se confonde aux empreintes qui nous accompagnent. Dans l’exclusion, la réappropriation se fait avec l’avidité des parias qui s’inoculent à la dérision des repères et le tangible est un... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 mai 2009

→ 39 - Le mouvement insécable.

Le soupçon est venu froisser le silence. Faut-il croire et se croire ? Et te croire ? - Courir à perdre haleine au centre de l’ombre comme si périr importe peu. - Traverser soi de ses paupières closes et trimbaler l’espoir comme une vieille casserole accrochée à ses périples. N’y entendre que le bruit des promesses jalouses du mépris qui grince bien plus fort aux oreilles : des choix abattus, laissés là en jachère, oubliés pour mieux s’investir aux priorités, à ce qui précède toutes autres urgences. L’heure porte sa tête... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 mai 2009

Dominique SAMPIERO

« Celui qui écrit avec l’outil brut de sa vie et de son regard, avec ses manques, son impuissance, cherche un espace que ni les autres ni l’époque ne peuvent lui donner : un espace vital. »
Posté par lacollineauxciga à 00:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 28 mai 2009

→ 38 - Déporté.

Je ne dirai rien de cette voix partie ailleurs, exilée aux lunes imaginaires. Elle a déménagé et emporté avec elle tous les mots. Ici ne subsiste qu’une musique sans rythme. Je ne dirai rien de ce vacarme inaudible qui cache le langage dans le gâchis des silences où rien ne s’affranchit. Par quelle syllabe devrais-je commencer le mot « amour », par quelle mimique arriverais-je à lui donner son ampleur pour le voir se déployer de ses ailes d’ange ? Je ne dirai rien des frasques qui envahissent autant que des tempêtes de... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 12:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 27 mai 2009

→ 37 - Encore là !

Sous les semelles de la terre foulée s’est écrit en des lettres à mille caractères l’urgence de l’inassouvi. Tant d’heures blanches pour ne dire qu’une absence migrante, un chaland glissant de port en port. Tant d’heures molles pour ne témoigner que d’un silence approximatif, aux confins des ignorances percluses d’étoiles inconnues. Tant de rencontre avec soi par l’intermédiaire des autres. De tous ces autres aux visages sans regard, aux lèvres fermées, aux joues saillantes, aux vies étrangères. Et tous ces mots nés par le... [Lire la suite]
Posté par lacollineauxciga à 02:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 mai 2009

PICASSO

« On met longtemps à devenir jeune. »
Posté par lacollineauxciga à 01:13 - Commentaires [8] - Permalien [#]
mardi 26 mai 2009

John BARRYMORE

« Un homme n'est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves. »
Posté par lacollineauxciga à 01:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 26 mai 2009

Aldous HUXLEY

« Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l'Histoire est la leçon la plus importante que l'Histoire nous enseigne. »                                                                                        - Collected essays -
Posté par lacollineauxciga à 01:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]